Nice, Promenade…

Photos © Thierry Bellaiche

 

 

C’était à Nice, sur la Promenade des Anglais, en 2011. Je tournais un film, avec une équipe en partie niçoise.

 

Ce jour-là, des gens étaient paisiblement assis sur la plage, et de notre côté, nous faisions un lent travelling sur la Promenade. Le versant “tripalium” du travail était bien loin de nous, le plaisir était le travail… J’ai rarement autant béni la providence de faire ce métier…

 

Le soleil, chez lui dans ce lieu favorisé des dieux, étendait un fin glacis doré, scintillant, sur le paysage, sur la mer, sur l’étendue ouverte et généreuse de la Promenade, sur les visages, sur les cœurs légers…

 

Lieu qui nous accueillait sans rien nous demander, lieu qui s’étendait sous nos pas comme une plaine citadine dominant à peine le sable et l’horizon bleuté, lieu aimé des vents et des souvenirs, où il est impossible de ne pas ressentir le bonheur de vivre, ne fût-ce que le temps de le parcourir, lentement… Car la Promenade est une incitation physique à la lenteur, matérialisée par ses proportions généreuses, accueillantes, aérées, qui vous murmurent « prends le temps, ne sois pas si pressé, reste un peu, regarde, respire… ».

 

Impossible ? Un salopard absolu en a décidé autrement. 

 

Nice, Promenade et promeneurs, morts et vivants, je pense à vous de toute la force de ma résistance.

 


 

Autres Impromptus...

No Comments